samedi 23 janvier 2016

ATEC-TROYES Commission HISTOIRE et CARTOPHILIE II

La recherche sur l'Abbé Gérard avance bien. Sa fiche biographique est complète pour son identité.
Reste à retrouver son activité de taxidermiste au sein du musée de Troyes, dans la période 1900-1920, date de son décès à 55 ans.

Biographie de Joseph GÉRARD

Joseph Gérard (1865-1920). Curé et naturaliste-préparateur au musée de Troyes

Joseph Gérard (1865-1920). Curé et naturaliste-préparateur au musée de Troyes
(Casimir) Joseph (Auguste) GÉRARD est né le 19 novembre 1865 à Thors (Aube).
- Son père Jules (Firmin) GÉRARD était âgé de 22 ans au moment de sa naissance. Il exerçait le métier de charron.
- Sa mère, Marie-Mélanie LAURAIN, était lingère et âgée de 20 ans au moment de la naissance de Joseph.
Joseph a grandi dans une maison rue de Bar-sur-Aube à Thors, comme nous le confirme les recensements de population de Thors de 1866 et 1872. - Gérard aurait eu 2 frères. Basile (né le 08/01/1867) et Louis, né le 15/01/1871, mais décédé sept mois plus tard au domicile familial, le 10/08/1871. Il est étudiant ecclésiastique en 1885 et donc dispensé de service militaire. Il entre dans les ordres le 18 décembre 1886, mais où ? en 1881 (16 ans) il ne vit déjà plus chez ses parents rue de Bar sur Aube à THORS.
Nous retrouvons la trace « administrative » de Joseph GÉRARD en 1901, sur les listes de recensements de la population de Voué, où, âgé de 36 ans, il y était en tant que « curé desservant » et résidait Rue de Ramerupt. Il  avait également une servante du nom de Zélie CHORAILLER. Il aurait vécu sur la commune de Voué jusqu'à sa mort  le 20 juin 1920 (à Châlons-sur-Marne).


La tombe de l’Abbé GERARD est localisée dans le cimetière de l’église de Voué, côté droit, à proximité de la porte latérale restaurée. (Visite dans la commune du 25/01/2016). 

L'abbé Gérard, curé de Voué possédait une belle collection zoologique qui comportait pas moins de 500 sujets, oiseaux et animaux divers naturalisés.

On a une présomption non avérée de lien, à cause d’une CPA, entre Gérard et Edmond PEZON de la ménagerie Pezon (très connue à l’époque. Beaucoup d’infos sur le net).
Il se pourrait que Gérard naturaliste fût en contact avec Edmond Pezon et qu’il lui achète ses animaux morts (fauves et autres) pour les traiter. Si non auprès de qui s’approvisionnait-il ?
On sait par ailleurs qu'il a traité la peau sèche d'un tigre du Muséum d'histoire de Paris. Cet animal naturalisé par Gérard est dans les réserves du musée de Troyes.

Sa fonction de naturaliste-préparateur au musée de Troyes nous échappe pour le moment.*       

Alan PEZENNEC, Jacques Roland FOURNIER, Contribution de Clémentine

* Pour les collections exposées au musée se reporter à : Press’Troyes | Janvier 2016 | n°248, ou visiter. Gratuit en hiver

Aucun commentaire: