dimanche 24 juillet 2016

Histoire d'éditeur de cartes postales : LAPIE

Editions LAPIE Service Aérien, spécialisées dans les photographies aériennes
Documentation aérienne pédagogique Lapie. Saint-Maur, Lapie Service aérien

Roger Lapie, éditeur à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), " Edition Lapie St Maur 125 rue Garibaldi " spécialisé dans la carte postale de vue aérienne et dans les vues pédagogiques.
Les Cartes Semi-Modernes (CPSM) : Les années 50 voient apparaître l'époque des cartes brillantes à bords dentelés. On parle de CPSM, transition entre les CPA (cartes postales anciennes) et les CPM (cartes postales modernes).
Le procédé utilisé est un procédé photographique appelé le bromure. Déjà utilisé au début du XXème siècle de façon artisanale, le bromure l'est maintenant de façon industrielle. Les vues aériennes sont très en vogue notamment avec l'éditeur Combier de Mâcon et Lapie objet de cette note.
Ces cartes seront souvent détruites ou jetées ce qui explique qu’elles sont plus rares que les CPA.
En 1955 la carte postale couleur apparaît également avec la colorisation dite au pochoir.
A partir des années 60 l’impression offset fait son apparition. 


La société LAPIE (Les Applications Photographiques d'Industrie et d’Édition), établie à Saint-Maur-des-Fossés dans la Seine, a édité et commercialisé en cartes postales des vues aériennes obliques de tout le territoire français, avant de cesser ses activités en 1970.

La société est mise en redressement judiciaire en mars 1965 et son fonds de commerce est cédé par adjudication en juin 1967 à Jean-Marie Combier, imprimeur-éditeur de cartes postales (1). La marque Combier est rachetée par le groupe européen Editor, probablement au début des années 1980.


La collection de photographies aériennes " Notre Département ". Ces vues aériennes ont été prises à basse altitude dans le but de constituer une source de documentation pédagogique, à l'attention des enseignants. Une légende, imprimée au dos, a été rédigée pour chacune d'elles à la fin des années 1950, avec la collaboration d'instituteurs et de professeurs d'histoire et de géographie. 

Au-delà de leur aspect esthétique indéniable, ces clichés représentent des témoignages précieux d'une période donnée, la fin des années 1950. Celles concernant le milieu urbain et le littoral permettent d'apprécier les modifications apportées à l'aménagement du territoire.



Le nouveau quartier du 1er Mai


)     (1) Le point de vue de Marc COMBIER, fils du fondateur Jean-Marie COMBIER

Cette information est à la fois vraie et fausse. Cf mon livre Un Siècle de cartes postales à ce sujet. En effet si mon père a bien racheté son concurrent avec qui il entretenait une relation tendue à la barre du tribunal de commerce il n'a en revanche jamais pris possession de cette collection. En effet au moment où il a voulu récupérer son "bien", le syndic de faillite l'a renvoyé d'adresses fausses en officiers ministériels incompétents et jamais nous n'avons su où M. Paturaud avait déposé ces clichés; Les poursuites judiciaires se sont succédées bien après sa mort en 1968 et en 1981, ma mère pensait encore pouvoir récupérer ce bien ou en tout cas obtenir dédommagement. Quand j'ai repris le dossier j'ai compris que c'était une impasse car les textes sont très clairs sur ce plan : quand on achète un bien aux enchères, on doit s'assurer avant l'achat de la réalité du bien et le commissaire-priseur ne peut en aucun cas être mis en cause. Nous avons donc abandonné et depuis deux événements. J'ai été contacté par les Archives nationales qui m'ont fait savoir qu'ils détenaient un certain nombre de photos et ensuite, le comble, le Musée Niépce (où j'ai déposé en 1974 1 million de documents) m'a informé il y a quelques années avoir "acheté la collection Lapie" sans que je sache précisément ce qu'elle comportait, mais les années passant, je n'ai pas souhaité revenir sur ce qui a été sans doute un des rares échecs professionnels de mon père.

mercredi 13 juillet 2016

L’étonnant DESTIN de l'abbé Gérard, Aube Nouvelle n° 96, 2016

A la recherche du tigre de l'Abbé Gérard, avec Alan PEZENEC et Gislain Grégoire, au Musée de Troyes

Les suites de la re découverte de l'Abbé Gérard :

Procurez-vous le prochain n° ÉTÉ de l’Aube nouvelle, diffusé cette semaine.


vendredi 1 juillet 2016

Histoire de la Maison du Boulanger, exposition Troyes

Quand une ancienne présidente de l'ATEC s'investie pour la SAT : 

Martine fait visiter l'expo consacrée à "Histoire de la Maison du Boulanger".