samedi 19 avril 2014

TROYES : Les Enfants découvrent la Grande Guerre THEME RADIO et ATEC


L'HEBDO du VENDREDI   SOCIÉTÉ > TROYESÉMISSION DE RADIO ET EXPOSITION

Les enfants découvrent la Grande Guerre

+
  • Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes.
    Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes. (© l'Hebdo du Vendredi)
  • Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes.
    Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes. (© l'Hebdo du Vendredi)
  • Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes.
    Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes. (© l'Hebdo du Vendredi)
  • Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes.
    Tour à tour, les enfants se sont succédés au micro de Thème Radio afin d’interroger les membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) sur la guerre 14-18 à Troyes. (© l'Hebdo du Vendredi)
« Je suis un peu stressée mais j’ai confiance… Je suis sûre que ce stress va se transformer en force »… À quelques minutes de son passage à l’antenne de Thème radio, Adrine, membre du Conseil municipal enfants (CME) des Sénardes, nous livre son ressenti. Cette jeune élève de CM2 de l’école Jean-Macé, très à l’aise à l’oral, est l’un des vingt enfants présents ce soir-là dans la salle d’attente des mariages de l’Hôtel de ville de Troyes. On y enregistre une émission de radio exceptionnelle consacrée à la cartophilie et aux scènes vécues à Troyes à l’époque de la Grande guerre. Depuis quelques semaines, les enfants préparent leur participation à cette émission, et ont notamment rencontré Jacques Fournier, et Marie-France Solignac, membres de l’Atec (Académie troyenne d’études cartophiles) qui leur ont fait découvrir leur ville sous d’autres visages, grâce aux cartes postales d’antan composant leurs collections personnelles. Durant l’émission, orchestrée par Guy Capet, directeur de Thème radio, chaque enfant a pu poser une question à ces mêmes spécialistes. Les auditeurs ont ainsi découvert que la première carte postale datait de 1870, qu’il s’agissait à l’origine d’un document officiel qui permettait de transmettre du courrier et qu’on payait les timbres en fonction du nombre de mots ! L’émission s’est poursuivie sur la description de scènes de vie troyenne représentées sur les cartes postales présentes dans la salle. Ces vingt-cinq mêmes cartes, issues de la collection Brunclair, seront visibles et accessibles à tous jusqu’au 18 avril, à l’Hôtel de ville… En « mémorage » de la guerre 14-18, conclut un des jeunes conseillers municipaux, à la fin de l’émission.
Emission à réécouter en podcast sur Thème radio (diffusée mardi 15 avril à 18 h). Exposition de cartes postales de la guerre 14-18 visible jusqu’au 18 avril dans la salle d’attente des mariages, à l’Hôtel de ville de Troyes.

L'ATEC remercie  pour ce bel article.

Article de Libération Champagne publié le 17 avril 2014

Remarque : C'est bien l'ATEC qui a fourni les cartes postales et répondu aux questions des enfants.
L'Association des cartophiles aubois n'existe pas.

lundi 14 avril 2014

ATEC-TROYES Exposition de cartes postales de la guerre 14-18

Cartes postales de l'ATEC, éditions Sauveur BRUNCLAIR,
collection du Dr TOURNIER
Mesdames Marie-France SOLIGNAC et Denyse LEVAIN-CHAPUT présentent l'affiche de l'exposition de cartes postales organisée avec le Service jeunesse de la Ville de Troyes.

samedi 12 avril 2014

Troyes 14-18 - Hôpital des Jacobins- Centre de rééducation de la Chapelle St-Luc Aube


Samedi 12 avril 2014
Prochaine Conférence de l'ATEC

Maison du Patrimoine du Grand Troyes
Saint-Julien-Les-Villas  Aube
à 16 h 00 Entrée gratuite


"L’action du Docteur BAILLEUL, 
Les JACOBINS Hôpital complémentaire n° 2, centre de physiothérapie
et son annexe Centre de rééducation de la Chapelle-Saint-Luc"


Troyes fut la première grande ville de l’arrière qui a compté au plus fort des combats jusqu’à 20 hôpitaux et 4000 lits. Le plus souvent les écoles, comme les Jacobins, étaient réquisitionnées. 

Mobilisées dès les premiers jours, les trois sociétés issues de la création de la Croix-Rouge Française – ADF, UFF, SSBM- mettent en place des infirmeries et des hôpitaux, mobilisent les infirmières qu’elles ont formées et développent de nombreuses actions sur tout le territoire français.
A TROYES, le Groupe scolaire des JACOBINS, construit de 1901 à 1903, devient dès le 20 août 1914, l’Hôpital complémentaire n° 2, géré par la Croix Rouge et dirigé par le Dr Louis Charles BAILLEUL assisté de médecins militaires mobilisés et de médecins civils exerçant à Troyes, comme les docteurs PARIS et TINTRELIN.
Cette communication suivie d’une publication ATEC rend hommage aux soignants dont le dévouement a fait l’admiration du Président POINCARE en visite à Troyes. Les conférenciers de l’Académie troyenne d’études cartophiles rappelleront le souvenir des soignants : le Docteur chirurgien Louis-Charles BAILLEUL qui fit progresser notoirement la chirurgie osseuse et réparatrice des blessures de guerre et l’Infirmière-Major Louise de la HAMAYDE admirable de dévouement dont l’engagement tout sacerdotal peine à être connu. Sans oublier Constant VERLOT, député des Vosges créateur du Centre de rééducation de la Chapelle St-Luc.