vendredi 2 décembre 2016

ATEC-TROYES - Conférence : Plan régulateur de la Ville de Troyes 1926-1932

Mardi 13 décembre à 18 h 30
 à l'Auditorium de la Maison du patrimoine 
à St-Julien-les-Villas

Conférence donnée  par MM. Jean-Claude DUMOULIN & Alexandre MELISSINOS
Alexandre MELISSINOS, Urbaniste et architecte. Travaille plus particulièrement sur les centres anciens et les secteurs sauvegardés. Professeur-associé à Chaillot, il enseigne au centre R. Lemaire de Louvain.
Alexandre MELISSINOS  Né en 1941 au Caire (Egypte). Architecte et urbaniste.
De 1967 à 1972, Alexandre Mélissinos participe à l'élaboration du schéma régional Nord-Pas de Calais, élabore le premier plan d'occupation des sols protégeant le patrimoine de la ville de Saint Omer, et réalise également les plans de protection de Dieppe, Aire-sur-la-Lys et Amiens. Tandis que s'affirme peu à peu la volonté de protection et de réhabilitation du patrimoine architectural et urbain, il participe, entre 1972 et 1975, à la mise en place des politiques des "villes moyennes" visant à la réhabilitation de l'habitat ancien. Il réalise, parallèlement, de nombreux plans de protection. Citons, successivement, les plans de Saint-Omer, Manosque, Albi et Lodève (entre 1972 et 1975), d'Etampes, de Cambrai, de Briançon, de la Seine-Saint-Denis (cas de Pierrefitte), et le plan de restauration de Poitiers (de 1975 à 1980), les plans de sauvegarde de Figeac, Beaucaire, Béziers et Bayonne, les études préalables au plan de sauvegarde d'Avignon et le plan de protection du Panier (Marseille), entre 1980 et 1990. 
Il mène également, tout au long de ces deux décennies, de nombreuses études et recherches qui alimentent ce travail de terrain. Ces études s'attachent successivement aux entrées de ville, à l'évolution des espaces collectifs, aux politiques d'aménagement des cœurs d'îlot dans les centres anciens de nombreuses villes françaises et étrangères. Il réalise également des analyses comparatives des restaurations en secteur sauvegardé, de l'évolution des centres anciens des villes européennes, et un bilan de l'évolution des centres anciens des villes françaises. Il mène enfin des recherches sur la composition du paysage urbain, sur l'évolution de la fonction résidentielle des centres anciens, sur la recomposition de la banlieue et dresse un atlas des centres anciens des villes françaises.

Depuis 1990, il est professeur associé au Centre d'Etudes Supérieures d'Histoire et de Conservation des Monuments Anciens, professeur enseignant pour les architectes et urbanistes de l'Etat. Il enseigne ponctuellement à l'Ecole d'Architecture de Venise et à l'Ecole de restauration de Louvain. Il est également membre de la Commission Nationale des Secteurs Sauvegardés, expert de la Coopération Technique Internationale et expert du Conseil de l'Europe, notamment pour la ville de Telč (République Tchèque) classée au patrimoine mondial par l'Unesco. 
http://www.archi.fr/DA/rdva/html/melissin.htm


Jean-Claude DUMOULIN, est un ancien directeur général adjoint de la chaîne CANAL+ depuis 1985, chargé des relations avec les institutions internationales.


Jean-Claude DUMOULIN est originaire de Romans-sur-Isère, dans la Drôme. 
Lui qui fut directeur général adjoint de Canal Plus, vient de la SOFIRAD, qu’il avait intégré en 1983, bien que formé à Polytechnique. Sa carrière combine ensuite une expérience avec les pays en voie de développement, dans le cadre de la SEMA, de 1962 à 1968, puis de la Banque internationale de la reconstruction et du développement de 1968 à 1972, puis à l’Institut pour le développement industriel de 1972 à 1983.  

Projet d'aménagement, d'embellissement et d'extension de Troyes du cabinet géomètre-urbaniste R. DANGER 1926-1932

Cabinet DANGER, géomètres experts
·         1909 : CABINET RENÉ DANGER (rachat des parts sociales de Monsieur COCHER par René DANGER).
·         1927 : CABINET DANGER Frères et Fils (Monsieur Raymon DANGER et Mademoiselle Thérèse DANGER s'associent à René DANGER).
·         1942 : Changement de dénomination sociale le "CABINET DANGER Frères et Fils" devient le "CABINET DANGER, GÉOMÈTRES-EXPERTS D.P.L.G.".
·         1947 : Messieurs Henri LAGRANGE, Jules OPPENEAU et Jean MARTY s'associent à Messieurs Raymon DANGER et Raymond MARTIN. […]

René DANGER (1872-1954)
Président de l'UGEF avant la seconde Guerre mondiale, propriétaire de la Revue des géomètres-experts, il fut à l'initiative de la création d'une section ingénieur géomètre à l'ESTP et à celle du DPLG en 1929. Urbaniste international, il créa les "plans régulateurs de villes" ancêtres du PLU.
Raymon DANGER (1883-1954)

Il était au côté de son frère René, un des moteurs de la profession. Premier président du conseil régional de Paris (jusqu'à sa mort en 1958), il portait le numéro 1 au tableau d'inscription à l'Ordre des géomètres-experts.


René Danger, architecte art déco

Dans l’Entre-deux-guerres, l’étude des frères Danger & fils est l’un, si ce n’est le plus important cabinet de géomètres. À partir de 1912, René Danger (1872 - 1954) exerce sous le titre de géomètre - urbaniste, une activité qu’il met à profit avec son frère Raymond Danger en créant la Société des plans régulateurs des villes. Elle est dissoute en 1942. René Danger sera rejoint par son fils Paul Danger, architecte et urbaniste, et sa fille, ingénieur de l’École centrale. Pionnier de l’urbanisme, en France, il fonde l’Ordre des géomètres et professeur de topométrie tout en prodiguant les tout premiers cours d’urbanisme à l’École spéciale des travaux publics, dès 1928. Il publie en 1933, toujours en précurseur, un ouvrage intitulé « Cours d’urbanisme ». Source : Arkheia n°21

Aucun commentaire: