Académie troyenne d'études cartophiles

*** L'adresse du siège social est ATEC - (Académie Troyenne d'Etudes Cartophiles) 20 impasse des Philippats 10800 SAINT-JULIEN-LES-VILLAS *** ***Plus de 30 ans d'action et de convictions L’ATEC ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. L’ATEC s’autofinance par ses ventes de brochures au prix modeste de 10.00 € pour 50 pages couverture quadri. Soutenez l'ATEC, pour pérenniser notre action. Soutenez un loisir historique illustré par les cartes postales anciennes et contribuez à la conservation de notre patrimoine éditoriale.Vous aimez écrire, engagez-vous auprès de l’ATEC, envoyez mail à jacques.fouinos@gmail.com

lundi 18 avril 2022

Prochaine conférence De MARISY à HARYSTÉGUY : les seigneurs de CERVET, de Saint-Léger et de « Bréviande »

De MARISY à HARYSTÉGUY : les seigneurs de CERVET, de Saint-Léger et de « Bréviande » Beaucoup à Troyes et dans la région connaissent le nom de Marisy, ne serait-ce que par le bel hôtel situé en centre-ville, Mais qui connaît Gabriel Haristéguy que l’historien D’Arbois de Jubainville nommait « Darastigny » ? Comment ce gentilhomme au nom typiquement basque est-il devenu le dernier seigneur de Cervet ? Quelles furent ses relations avec Georges Jacques Danton, le révolutionnaire ? Après avoir situé le domaine de Cervet, nous allons faire plus ample connaissance avec ces deux familles et d’autres dont le nom a pu être sauvé grâce au travail de quelques chercheurs locaux. C’est à un voyage dans le temps, du XIIIème siècle à aujourd’hui que nous vous convions ce samedi 28 mai à 16 heures pour découvrir un pan peu connu de l’histoire locale.

mardi 29 mars 2022

16 avril Prochaine conférence d'Alain ROBERT

Promenade à travers le passé ferroviaire troyen Cette conférence se propose d’évoquer, au travers de gravures, photographies, cartes postales, plans… une partie du riche passé ferroviaire de notre ville et de sa banlieue entre les années 1840 et 1974. Nous parlerons bien sûr de ce qui subsiste à l’heure actuelle, de ce qui a maintenant disparu, mais aussi de ce qui aurait pu exister. Une attention particulière se portera sur le dépôt de Preize et surtout sur ses locomotives qui furent, pendant un moment, le fleuron de la compagnie de l’Est et dont le souvenir ne subsiste plus guère qu’au travers des nombreux recueils photographiques que nous ont laissés Albert Henry, Pol Gilet, Henri Vial, Félix Fénino, Yves Broncard, Raymond Floquet, Pierre Laurent , Marc Dahlström… pour qui Troyes fut toujours un lieu privilégié de prises de vues. Alain ROBERT

Prochaine conférence ATEC 16 avril 2022

jeudi 17 mars 2022

ATEC vous attend Prenez contact avec moi !

ATEC-TROYES-Recrute de nouveaux membres intéressés par l'Histoire locale Rejoignez l’Académie troyenne d’études cartophiles (ATEC)
TROYES et l'AUBE études & Histoire locale L'Académie troyenne d'étude cartophiles recrute de nouveaux membres intéressés par l'Histoire locale. L'ATEC cherche des personnes motivées et désireuses de publier leurs recherches en histoire locale, à travers conférences et brochures. L'ATEC, 26 ans d'expérience ! Collaborez à l'écriture d'une œuvre personnelle ou en association avec d'autres membres. Participez, à la réalisation et à la poursuite de notre projet collectif. L'ATEC vous offre cette possibilité. L'édition est chère et difficile. Nous avons une expertise qui vous permettra de diffuser vos connaissances par un document écrit et richement illustré (50 pages, couverture quadrichromie). jacques.fouinos@gmail.com

vendredi 4 mars 2022

Le 5 Mars, Bourse aux CPA à BARBEREY Saint-Sulpice Bourse de collection Samedi 05 Mars 2022 Adresse Salle polyvalente Rue Robert Baudoin 10600 Barberey-Saint-Sulpice Barberey enveloppe.JPG

mardi 8 février 2022

BERGERET : cent millions de cartes postales imprimées en un an à Nancy ?

De l’entreprise des Imprimeries réunies, qui avait été créée par Bergeret, il ne reste plus qu’un bâtiment qui donne sur la rue >Israël-Silvestre à Nancy, transformé en parking. Photo ER /Julien BÉNÉTEAU L’industrie de la carte postale en France a pris son essor à Nancy sous l’impulsion d’Albert Bergeret (1859-1932). Ce spécialiste de la phototypie la met en œuvre d’abord chez Royer, avant de créer sa propre entreprise. Au fur et à mesure de sa carrière, il va développer sa société et fusionner avec d’autres imprimeurs de Nancy. C’est ainsi que se créent les Imprimeries réunies de Nancy (IRN), qui auront deux implantations : une rue Lionnois, dont témoigne encore la maison Bergeret, l’autre rue de Metz. L’« usine de lithographie, typographie et phototypie » de la rue de Metz est édifiée sur un terrain d’une superficie de 1 880 mètres carrés, rappelle le site Image’Est : en 1909, les IRN auront le monopole de la carte postale pour l’Exposition internationale de l’Est, qui se tient au parc Sainte-Marie. C’est ainsi que vont sortir des imprimeries 100 millions de cartes cette année-là ! De l’entreprise des Imprimeries réunies, qui avait été créée par Bergeret, il ne reste plus qu’un bâtiment qui donne sur la rue Israël-Silvestre à Nancy, transformé en parking. Photo ER /Julien BENETEAU L’élégance des grilles. Photo ER /Julien BENETEAU La Première Guerre mondiale met fin à ce développement économique. Les usines de la rue de Metz sont rachetées par Berger-Levrault et l’activité s’achève en 1936. Retrouvez nos cinq derniers " savez-vous " Savez-vous quel animateur, né à Nancy, a été élu l’homme le mieux coiffé du PAF en 2016 ? Savez-vous dans quel incendie furent détruits 25 000 ouvrages historiques ? Savez-vous où un immeuble plus grand que la tour Thiers aurait dû voir le jour ? Savez-vous ce qu’il fallait faire il y a un siècle pour toucher un million (de francs) ? Savez-vous quel ouvrage d’art a été inauguré en calèche à Rosières-aux-Salines ? Il ne demeure plus des Imprimeries réunies que des ateliers transformés en parkings. La façade est visible rue Israël-Silvestre, avec ses briques et ses mosaïques. Au fronton se distingue encore la raison sociale « Imprimeries Réunies de Nancy », de plus en plus effacée par le temps, comme une dernière carte postale venue du passé. L’industrie de la carte postale en France a pris son essor à Nancy sous l’impulsion d’Albert Bergeret (1859-1932). Ce spécialiste de la phototypie la met en œuvre d’abord chez Royer, avant de créer sa propre entreprise. Au fur et à mesure de sa carrière, il va développer sa société et fusionner avec d’autres imprimeurs de Nancy. C’est ainsi que se créent les Imprimeries réunies de Nancy (IRN), qui auront deux implantations : une rue Lionnois, dont témoigne encore la maison Bergeret, l’autre rue de Metz. L’« usine de lithographie, typographie et phototypie » de la rue de Metz est édifiée sur un terrain d’une superficie de 1 880 mètres carrés, rappelle le site Image’Est : en 1909, les IRN auront le monopole de la carte postale pour l’Exposition internationale de l’Est, qui se tient au parc Sainte-Marie.
>

mercredi 12 janvier 2022

L’assemblée générale prévue à l’issue de la conférence sera reportée en mars 2022

11 janvier 2022. A tous les Adhérents de l’ATEC.. Madame, Monsieur, Chers Amis, Vous avez certainement reçu le dernier numéro de la lettre mensuelle vous renseignant sur le contenu de la conférence de samedi 15 janvier. Christian Coste évoquera la vie d’un grognard aubois, Nicolas Dupont et son étonnant parcours dans ce qui n’était pas l’Europe que nous connaissons aujourd’hui puis il nous rappellera que des aéroplanes, de drôles d’oiseaux à l’époque, ont participé en 1910 au Circuit de l’Est sur le camp du Moulinet à Pont Sainte Marie. L’assemblée générale prévue à l’issue de la conférence sera reportée en mars ; les dernières écritures de 2021 n’ont pu être prises en compte en raison de factures reçues tardivement, ce retard se télescopant avec l’indisponibilité du trésorier pour cause de maladie. Dans l’attente du plaisir de vous revoir, je vous souhaite une belle Année 2022, une année qui nous redonnera de l’espoir avec le recul du virus. Alain Hubinois, vice-président assurant l’intérim de la présidence.

dimanche 2 janvier 2022

Conférence ATEC du Samedi 15 Janvier 2022, même lieu, même heure

Samedi 15 janvier : Monsieur Christian Coste nous fera l’honneur d’évoquer la vie exaltante et l’extraordinaire parcours de Nicolas Dupont, grognard mariepontain de Napoléon. Tiré au sort en 1808, il va parcourir l’Europe à pied : 11 000 km ! Saviez-vous que Pont-Hubert a accueilli en 1910 les Circuits de l’Est, première course d’aéroplanes du monde à 3 km du centre de Troyes organisée par le journal « Le Matin »

vendredi 31 décembre 2021

Conférence en Fevrier 2022

PORON : Un des trois grands du textile dans les années 1980 De toutes les entreprises troyennes, Poron est une des plus anciennes et une des plus connues. Elle est née à Troyes en 1816, c'est-à-dire avant Devanlay et Petit Bateau. À ses débuts, elle se singularisait par le fait qu'elle fabriquait à la fois les vêtements et les métiers Cotton servant à leur tricotage. Comme beaucoup d'entreprises auboises, elle a commencé son activité dans le bas et le sous-vêtement. Puis elle s'est diversifiée dans les articles de bain et le sportswear (avec la marque Jantzen). Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle prend un virage décisif en s'orientant vers le vêtement pour enfants. Elle rachète, en 1954, la marque Absorba (à l'origine des couches en maille) pour finir, dans les années 1970, par se concentrer uniquement sur les articles pour enfants. Cette stratégie paie puisque, pour faire face à son expansion, Poron acquiert les Éts Herbin (au Labourat) et ouvre des usines de confection dans l'Aube et à l'extérieur du département : Vendeuvre-sur-Barse, Les Riceys ; Montbard, Châtillon-sur-Seine et Les Laumes, en Côte-d'Or, Le Creusot, en Saône-et-Loire, Vire, dans le Calvados. Dans le même temps, elle achète les sociétés Moniteur (vêtements de ski) et Valisère (lingerie) et se développe à l'étranger. Elle constitue un réseau très performant de filiales commerciales en Italie, Grande-Bretagne, Allemagne, aux Pays-Bas et au Japon. Elle s'implante en Corée du Sud, ouvre une usine en Thaïlande et deux autres aux États-Unis. Au début des années 1980, Poron fait partie des trois grands groupes textiles aubois, avec Devanlay et Petit Bateau. Il compte 4 055 salariés dans le monde, dont 1 313 dans l'Aube. Mais les années 1980 marquent le début de son déclin. Poron vend Valisère, Moniteur et plusieurs usines. En 1991, le groupe troyen est racheté par Roger Zannier, qui garde la marque Absorba, son réseau à l'étranger, mais cède ses différents outils de production qui n'existent, pour la plupart, plus aujourd'hui. D’après J.D'H. L'EST-ECLAIR

vendredi 24 décembre 2021

L'ATEC vous souhaite un JOYEUX NOEL

Joyeux Noël 2020 ! Le 25 décembre n’est pas seulement un jour férié du calendrier. Le 25 décembre, que l’on soit croyant ou pas, est un jour où les sentiments sont intensifiés. L’amour et l’amitié s’habillent de leurs plus beaux habits. Parfois aussi, en ce jour de fête, la solitude, l’absence de l’autre et la tristesse nous plongent dans la mélancolie de la vie. Offrir un cadeau à une personne aimée C’est lui dire sans mots ce que la bouche ne peut exprimer l’amitié vraie, l’amour inconditionnel et notre grand respect.

vendredi 19 novembre 2021

Atec plus de 30 ans au service des amateurs d'hitoire et de cartophilie

Avoir donné à travers la vie d'une Association cartophiles, depuis 30 ans, un remarquable exemple de dynamisme et d'attention au domaine de l’Histoire dans sa perception culturelle locale, c'est déjà une saine satisfaction pour les créateurs de cette Académie troyenne d’études cartophiles. Il appartiendra à ses successeurs de montrer qu'ils ont bien perçu la nécessité de poursuivre cet héritage avec l'intelligence voulue pour rechercher les voies et les moyens des années 2020 à même de poursuivre 30 ans d'efforts continus et de remises en cause fréquentes. Mais vraiment, un tel patrimoine (plus de 200 brochures) mérite d'être préservé et prolongé !

jeudi 18 novembre 2021

Conférences ATEC le samdi 20 novembre 2021 à 15 H 00 !

« PHOTOGRAPHES ET PHOTOGRAPHIES » AVEC L’ACADÉMIE ROYENNE D’ETUDES CARTOPHILES Samedi, pour fêter ses 31 années d’existence, l’ATEC, l’Académie troyenne d’études cartophiles, propose une conférence sur le thème « Photographes et photographies ». Principalement, il sera question des souvenirs de famille sur plaques de verre (avec Philippe Brun et Jean-Pierre Demessemacker), du photographe de Bouilly Lucien Talmard (avec Alain Hourseau) et des photographes de père en fils (avec Jacques Rozé). Samedi 20 novembre à 15 h à l’auditorium de la Maison du patrimoine, à Saint-Julien-les-Villas. Entrée libre.