mardi 28 mars 2017

ATEC-TROYES Jean Darbot numismate

Rappelons le souvenir de Jean DARBOT numismate !

LA VIE EN CHAMPAGNE, n°29 janvier-mars 2002 
Du franc à l’euro-L’atelier monétaire de Troyes et sa place dans la fabrication du franc par Jean Darbot et Jacques Godin

Voyez à propos de JD et la numismatique : troyes-salut-dor-henri-vi-de-lancastre

ATEC-TROYES Vente des collections bibliophiles de Jean DARBOT

HÔTEL DES VENTES DE TROYES

Aux enchères, un exceptionnel fonds de la Bibliothèque Bleue



La Bibliothèque Bleue de Troyes est un phénomène éditorial et culturel assez unique par sa précocité, son ampleur nationale et sa longévité de plus de trois siècles. Au début du XVIIe siècle, Nicolas Oudard, imprimeur troyen, a l’idée de génie de rééditer un fond de textes médiévaux dans un format économique relié de papier bleu. Du XVIIe au XIXe siècle, la Bibliothèque Bleue sera diffusée dans toute la France à des millions d’exemplaires par des marchands itinérants, les colporteurs…
Le phénomène participera à l’alphabétisation et à la culture des populations d’Ancien régime et au-delà même : sous le règne de Louis-Philippe, quelque 3 500 colporteurs diffusent encore environ 9 millions d’exemplaires !
Réparti en 70 lots, le fonds de cet érudit comporte plusieurs volets. Livrets de colportage de la Bibliothèque Bleue, ouvrages régionaux (D’Arbois de Jubainville, Boutiot, Babeau, Camusat, etc.), livres illustrés par le graveur Charles Favet, lots de 1 à 199. Particulièrement intéressants, les lots 17 à 71 comportent les exemplaires imprimés à Troyes, des ouvrages d’érudition sur la Bibliothèque Bleue ou le colportage, et même des bois gravés. Les lots suivants concernent encore majoritairement Troyes. Ils illustrent l’art assez unique de Charles Favet, merveilleux observateur d’un Troyes disparu, tandis que des gravures et des photographies offrent une belle iconographie de notre ville.

Pratique

Livres anciens & modernes - Collections de 330 livres de la Bibliothèque Bleue, vendredi 31 mars à 14 h,
Hôtel des ventes de Troyes, 1, rue de la Paix
Expositions publiques jeudi 30 mars de 14 h à 19 h et vendredi 31 mars de 10 h à 12 h.

dimanche 26 mars 2017

ATEC-TROYES Promotion pour : TEXTICULES FRUITÉS

UN NOUVEL OUVRAGE ORIGINAL de notre collègue Jean LEFEVRE


 TEXTICULES FRUITES 
de Jean LEFEVRE

Une présentation-vente-signature est proposée, samedi 1er avril, 
de 15 h à 18 h au Point du jour
 5 rue Urbain IV et 6 rue Emile Zola, 03 25 73 09 02
 (livres anciens, encadrement, galerie d'art).

Pendant 20 ans,  Jean Lefèvre fut président des Croqueurs de pommes de l'Aube (section Charles Baltet) et s'est ingénié à sauvegarder les variétés anciennes de fruits de terroir. 400 variétés de pommes, poires, prunes ont été répertoriées dans l'Aube et sauvegardées dans une cinquantaine de vergers privés ou publics.
Il est ensuite devenu président national de cette qui compte aujourd'hui 8500 adhérents.
Après son remarquable "CHARLES BALTET, un génie de l'horticulture", paru en 2010 à la Maison du  Boulanger,
les éditions Transfaire (Naturalia,Beaux livres, ) sortent ce petit bijou éditorial "Texticules fruités" qui donne à comprendre le parcours d'un auteur passionné depuis son enfance par l'extraordinaire richesse de la nature et qui est devenu un fin connaisseur des variétés fruitières. Mais l'homme est aussi connu pour ses engagements sociétaux.  "la pomme et l'homme, c'est tout comme", dit-il. En somme, c'est le livre d"un passeur de fruit et d'espérance". D.V.

La PRESSE: "Jean Lefèvre a le goût du raccourci avec une dernière ligne qui claque." Rodolphe Laurent. (L'Est-Eclair)
"C'est une ode à une nature opulente et généreuse, c'est aussi un livre des combat, une déclaration de guerre à tous les salopards qui saccagent la planète." Alain Keslick (la Dépêche de l'Aube)
"Loin d'être simplement humoristiques, ces texticules vous feront comprendre pourquoi nous nous investissons autant dans la sauvegarde des variétés fruitières." Jacques Marchand. ( Pt des Croqueurs de pommes)
"Je me suis régalé et nourri ce matin, de quelques pages succulentes et ravi d'avoir participé à cette aventure éditoriale." Claude Ollivier, graphiste.

Texticules , Ed Transfaire, 132 pages, 10 €, Illustrations originales de Gérard Le Berre, Claude Ollivier et Jacques Calland.

Le livre est en vente:
-au Point du Jour,
-aux Passeurs de textes,
-à la Petite Marchande de Prose,
-à la Galerie Voltaire (18 rue Gornet- Boivin à Romilly sur Seine) où une rencontre-signature aura lieu le 29 avril.

Commande par correspondance:
- Didier VIAUX, 12 rue Larivey, 10 000 TROYES: 10 € par exemplaire (+ 5 € par commande pour 1 ou 2 ex.)
-Pour contacter l'auteur : LEFEVRE Jean: <lefevrejean@wanadoo.fr>
-Pour contacter l'association des Croqueurs de Pommes: Marc PETITPREZ <son.petitprez@wanadoo.fr>
-Pour toute autre information : JEANSON Louis <louisjeanson@orange.fr>

Repris de Louis JEANSON pour l'édition de Texticules

ATEC-TROYES accueille Aurélie VIGNACOURT et Marie José GRISELLE

Aurélie VIGNACOURT
Une nouvelle Secrétaire adjointe intègre l’ATEC. 
Aurélie VIGNACOURT a 28 ans, elle est native de La Rivière de Corps.
Elle est actuellement en recherche d'emploi dans le domaine de la Comptabilité et de la Préparation de Commande.

Elle est bénévole à la Croix Rouge où elle est à l'Accueil de Jour et aux Maraudes, ainsi qu'Aux Nuits de Champagne pour le placement des personnes lors des spectacles et aussi récemment elle fut Responsable de Salle au Théâtre de Champagne.

Marie José GRISELLE
Passionnée d'histoire locale, devient la Correctrice-Réviseure - Rédactrice Lettre Mensuelle et montage des tapuscrits des futures brochures de l'ATEC.
Marie José GRISELLE rejoint l'ATEC et prend en charge la rédaction et la mise en page de la Lettre Mensuelle, ainsi que l'élaboration finale des brochures. Une fonction importante quand on sait ce que représente 50 pages de texte et d’illustrations à monter et corriger. Nos supports écrits sont entre de bonnes mains !

Nous souhaitons bienvenue à nos deux collègues qui apportent leur jeunesse et leur expérience dans le domaine de l'histoire locale.

ATEC-TROYES la Collection Jean DARBOT dispersée en vente publique

Vendredi 31 mars, vente IVOIRE Troyes BOISSEAU-POMEZ
Livres, documentations, bois et lino gravés etc. 
Réunis tout au long de sa vie de collectionneur érudit par Jean DARBOT notre ami.

Samedi 25 mars la vente IVOIRE Troyes (Boisseau-Pomez) a dispersé la Collection Jean DARBOT. C’est avec un pincement au cœur que j’ai vu partir les œuvres, tableaux et documents rassemblés au fil du temps par Jean, un amoureux esthète du passé troyen.
Mes pensées vont vers lui et vers son épouse que j’ai connue. Toute sa collection ainsi que les livres qui seront proposés vendredi 31 mars, représentaient l’amour de sa vie de bibliophile passionné d’histoire locale. J’ai le souvenir d’une sortie au Salon du Livre parisien avec Michel TOUSSAINT, notre complice, pour deux plaquettes devenues rares, sur l’histoire des cinémas troyens et sur les publicités signées de Raoul VION.
Lui, qui a côtoyé Charles FAVET, Harold C GEYER, Gilbert VIARDOT, Raoul QUANTIN, Albert RATY, et bien d’autres, avait amoureusement regroupé toutes leurs œuvres dans sa maison de Troyes où j’ai eu le privilège de partager beaucoup de moments très érudits et forts plaisants avec lui.
Sa disparition tragique a jeté un froid au cœur de beaucoup de ses amis et connaissances. Paix à son âme.

Societe academique Aube hommage Jean Darbot

 

ATEC-TROYES, lu dans le journal...


mercredi 15 mars 2017

ATEC-TROYES : De Villenauxe à St Laurent du Maroni : 25 ans de bagne, par Jean-Michel CHEVRIER

CONFÉRENCE ATEC
samedi 18 mars 2017
Auditorium de la Maison du patrimoine
à 16 h  00
parking et entrée libre et gratuite
~~~~ooOoo~~~~
Charles Brunier de profil sur le bateau ; Ile de Noirmoutier qui le ramène vers la France.

De Villenauxe à St Laurent du Maroni : 25 ans de bagne, 

par Jean-Michel CHEVRIER

La IIIème République reléguait, loin de la métropole soit en Nouvelle Calédonie soit en Guyane, les opposants au régime et les criminels utilisant pour cela la" guillotine verte".
On évoquera le capitaine Dreyfus, Benjamin Ullmo, Guillaume Seznec, Charles Hut, Eugéne Dieudonné (la bande à Bonnot), Francis Lagrange et Henri Charriere dit "Papillon".
Sans oublier de citer Albert Londres journaliste qui a dénoncé les conditions inhumaines  de transportation dès 1928 et qui a contribué à la fermeture du bagne en 1948.
Un univers sauvage, cruel, des conditions de vies inhumaines, des hommes marqués par leur crime en quête de rédemption ou non, des innocents emmurés dans leur désespoir et pour beaucoup, un rêve : retrouver la liberté à  tout prix.
C'est ce qu'a connu Charles Brunier matricule 47355, villenauxois d'origine, au cours des 25 années qu'il a passé au bagne de Guyane à St Laurent du Maroni et aux iles du salut.
Aventures,  ses sept évasions mais aussi crimes et procès ont émaillé la vie d'un homme que la destinée a fait basculer du mauvais côté.
La famille auboise de Charles Brunier m'a communiqué plus de quarante courriers et cartes postales  écrites de sa main envoyés à ses proches.
Charles Brunier est né en 1901 et libéré en 1948, il revient en France et vivra jusqu'à... 105 ans : un record pour un homme qui a passé  25 années de sa vie en enfer.
A-t-il rencontré à Londres le général de Gaulle comme l'indique le site Wikipédia ? A-t-il eu la visite en personne d'un ministre du tourisme en 2004 alors qu'il vivait retiré dans une maison de retraite du Val d'Oise ? 

L'ATEC vous invite dans sa séance du 18 mars prochain à découvrir la vraie personnalité du matricule 47355 dit "le King" et que l'on appelait plus familièrement " Papillon" ! 

lundi 13 mars 2017

ATEC-TROYES : "De Villenauxe à Saint-Laurent-du-Maroni", par Jean-Michel Chevrier

Conférence ATEC, samedi 18 mars 2017 à 16 h 00

Entrée libre et gratuite - parking gratuit

"De Villenauxe à Saint-Laurent-du-Maroni":
par Jean-Michel Chevrier
La IIIe République reléguait, loin de la métropole, les opposants au régime et les criminels, utilisant pour cela la "guillotine verte". On a beaucoup entendu parler du capitaine Dreyfus, de Guillaume Seznec.
Un univers sauvage, cruel, des conditions de vie inhumaines, des hommes marqués par leur crime en quête de rédemption ou non, des innocents emmurés dans leur désespoir et pour beaucoup, un rêve : retrouver la liberté à tout prix.
C'est ce qu'a connu Charles Brunier, Villenauxois de naissance, au cours des 25 ans qu'il a passés au bagne de Guyane. Aventures, évasions mais aussi crimes et procès ont émaillé la vie d'un homme que la destinée a fait basculer du mauvais côté.

A partir d'une nombreuse documentation dont une partie a été communiquée par la famille, Jean-Michel Chevrier brosse le portrait de celui qui a peut-être été le véritable Papillon et décrit les étapes vécues par les forçats au début du XXe siècle.
Le débarquement des forçats, tableau du peintre bagnard Francis Lagrange dit Flag.

ATEC-TROYES, don d'ouvrages



L’Académie Troyenne d’Études Cartophiles a offert, comme chaque année, 8 brochures à la Société académique de l'Aube : 
- Arcis-sur-Aube, de la nécropole gallo-romaine à l’usine Gérard Fortier par Alan Pézennec et Michel Piat, n° 182, 2015
 - Pougy-Verricourt, lieux et personnages célèbres par Monique Louvel, n° 183, 2015
 - Sur la route de Nancy à Orléans : Fontvannes, par Iudi Godin et Josiane Mornat, n° 184, 2016 
- Le commandant Émile Driant et le 1er bataillon de chasseurs à pied, par Jacques Roland Fournier, n° 185, 2016 
- Le maquis de Saint-Mards-en-Othe, par Jean Lefèvre, n° 186, 2016 
- Fêtes populaires : les fêtes du champagne de 1921, par Marie-France Solignac, n°187, 2016 
- Ville-sous-la-Ferté, berceau du mètre en bois, par Gérard Laillet, n° 188, 2016 
- La petite histoire du gaz à Troyes, par Jacques Roland Fournier, MA, n° 189, 2016

mardi 7 mars 2017

MONTAULIN Aube,12 mars 2017 Bourse multi collections -Projet Capsule

Pour les placomusophiles


Le muselet est maintenant vieux de 163 ans. Inventé par Adolphe Jacquesson en 1844, il a fêté ses 150 ans en 1994 à Epernay, la capitale du Champagne. Le muselet est passé aujourd'hui à la postérité et, de simple outil technique, il est devenu un objet de collection.