mercredi 14 décembre 2016

ATEC-TROYES : ARCIS sous les bombes en juin 1940

Samedi 17/12 à 16 H 00 à l'Auditorium de la Maison du patrimoine
 à Saint-Julien-les-Villas
Conférence par Michel PIAT d'ARCIS

mardi 13 décembre 2016

ATEC-TROYES : ARCIS-sur-Aube sous les bombes 13 et 14 juin 1940

Michel PIAT donnera sa conférence à l'ATEC 

le 17 décembre 2016

Arcis dans la tourmente

Tout comme l’était son père Robert PIAT, qui fut un membre actif de l’ATEC, Michel PIAT est un passionné de l’histoire de sa ville. Il a pu rassembler plus de 150 clichés d’époque immortalisant ces destructions. Afin de rappeler ou de faire découvrir ces moments douloureux, il propose de révéler le résultat de ses recherches le samedi 17 décembre 2016. Tous les amateurs d’histoire sont conviés à cette conférence au cours de laquelle sera dévoilé un grand nombre de photos inédites et parfois surprenantes.
Les 13 et 14 juin 1940, Arcis-sur-Aube subissait deux bombardements qui détruisaient 273 maisons en faisant 70 victimes. Passionné par l’histoire de sa ville, Michel PIAT a pu rassembler plus de 170 clichés d’époque immortalisant ces destructions. Afin de rappeler ou de faire découvrir aux plus jeunes ces moments douloureux, il a proposé une soirée projection à la salle des fêtes de la ville le 1er avril dernier.
Que les Arcisiens et tous les amateurs d’histoire qui n’ont pu assister à cette première séance se rassurent, une nouvelle conférence est programmée le samedi 17 décembre à 16 Heures à la maison du Patrimoine à Saint Julien–les-Villas. Cette présentation s’inscrit dans la série des conférences proposées par l’Académie Troyenne d’Etudes Cartophiles (ATEC) et l’entrée est gratuite.



mardi 6 décembre 2016

ATEC-TROYES : plans de reconstruction et d'aménagement de Troyes du cabinet de géomètres Danger

Maquette de la Tête du Bouchon, 1962, architecte en chef : Pierre-Jean Guth, né le 15 mars 1909 à Reims et mort à une date inconnue, est un architecte français qui a travaillé sur les plans de reconstruction et d'aménagement de Troyes avec les frères René Danger (1872-1954) et Raymond Danger (1883-1958) du cabinet de géomètres Danger.
Formé à l'école nationale supérieure des beaux-arts de Paris qui conserve deux de ses dessins scolaires de 1932, Une tapisserie et L'entrée principale d'une grande banque.
Architecte de la Marine Nationale et lauréat d'un deuxième second prix de Rome en 1934, on lui doit en particulier la transformation du Fort de Brégançon en résidence pour le Président de la République et le plan de reconstruction de Mulhouse suite aux bombardements de 1944, reconstruction adoptée en 1950 et qui dura de 1950 à 1963, dont le l'immeuble dit Bâtiment annulaire, 5-14 rue Auguste-Wicky à Mulhouse (inscription aux monuments historiques en 2006). 

vendredi 2 décembre 2016

ATEC-TROYES - Conférence : Plan régulateur de la Ville de Troyes 1926-1932

Mardi 13 décembre à 18 h 30
 à l'Auditorium de la Maison du patrimoine 
à St-Julien-les-Villas

Conférence donnée  par MM. Jean-Claude DUMOULIN & Alexandre MELISSINOS
Alexandre MELISSINOS, Urbaniste et architecte. Travaille plus particulièrement sur les centres anciens et les secteurs sauvegardés. Professeur-associé à Chaillot, il enseigne au centre R. Lemaire de Louvain.
Alexandre MELISSINOS  Né en 1941 au Caire (Egypte). Architecte et urbaniste.
De 1967 à 1972, Alexandre Mélissinos participe à l'élaboration du schéma régional Nord-Pas de Calais, élabore le premier plan d'occupation des sols protégeant le patrimoine de la ville de Saint Omer, et réalise également les plans de protection de Dieppe, Aire-sur-la-Lys et Amiens. Tandis que s'affirme peu à peu la volonté de protection et de réhabilitation du patrimoine architectural et urbain, il participe, entre 1972 et 1975, à la mise en place des politiques des "villes moyennes" visant à la réhabilitation de l'habitat ancien. Il réalise, parallèlement, de nombreux plans de protection. Citons, successivement, les plans de Saint-Omer, Manosque, Albi et Lodève (entre 1972 et 1975), d'Etampes, de Cambrai, de Briançon, de la Seine-Saint-Denis (cas de Pierrefitte), et le plan de restauration de Poitiers (de 1975 à 1980), les plans de sauvegarde de Figeac, Beaucaire, Béziers et Bayonne, les études préalables au plan de sauvegarde d'Avignon et le plan de protection du Panier (Marseille), entre 1980 et 1990. 
Il mène également, tout au long de ces deux décennies, de nombreuses études et recherches qui alimentent ce travail de terrain. Ces études s'attachent successivement aux entrées de ville, à l'évolution des espaces collectifs, aux politiques d'aménagement des cœurs d'îlot dans les centres anciens de nombreuses villes françaises et étrangères. Il réalise également des analyses comparatives des restaurations en secteur sauvegardé, de l'évolution des centres anciens des villes européennes, et un bilan de l'évolution des centres anciens des villes françaises. Il mène enfin des recherches sur la composition du paysage urbain, sur l'évolution de la fonction résidentielle des centres anciens, sur la recomposition de la banlieue et dresse un atlas des centres anciens des villes françaises.

Depuis 1990, il est professeur associé au Centre d'Etudes Supérieures d'Histoire et de Conservation des Monuments Anciens, professeur enseignant pour les architectes et urbanistes de l'Etat. Il enseigne ponctuellement à l'Ecole d'Architecture de Venise et à l'Ecole de restauration de Louvain. Il est également membre de la Commission Nationale des Secteurs Sauvegardés, expert de la Coopération Technique Internationale et expert du Conseil de l'Europe, notamment pour la ville de Telč (République Tchèque) classée au patrimoine mondial par l'Unesco. 
http://www.archi.fr/DA/rdva/html/melissin.htm


Jean-Claude DUMOULIN, est un ancien directeur général adjoint de la chaîne CANAL+ depuis 1985, chargé des relations avec les institutions internationales.


Jean-Claude DUMOULIN est originaire de Romans-sur-Isère, dans la Drôme. 
Lui qui fut directeur général adjoint de Canal Plus, vient de la SOFIRAD, qu’il avait intégré en 1983, bien que formé à Polytechnique. Sa carrière combine ensuite une expérience avec les pays en voie de développement, dans le cadre de la SEMA, de 1962 à 1968, puis de la Banque internationale de la reconstruction et du développement de 1968 à 1972, puis à l’Institut pour le développement industriel de 1972 à 1983.  

Projet d'aménagement, d'embellissement et d'extension de Troyes du cabinet géomètre-urbaniste R. DANGER 1926-1932

Cabinet DANGER, géomètres experts
·         1909 : CABINET RENÉ DANGER (rachat des parts sociales de Monsieur COCHER par René DANGER).
·         1927 : CABINET DANGER Frères et Fils (Monsieur Raymon DANGER et Mademoiselle Thérèse DANGER s'associent à René DANGER).
·         1942 : Changement de dénomination sociale le "CABINET DANGER Frères et Fils" devient le "CABINET DANGER, GÉOMÈTRES-EXPERTS D.P.L.G.".
·         1947 : Messieurs Henri LAGRANGE, Jules OPPENEAU et Jean MARTY s'associent à Messieurs Raymon DANGER et Raymond MARTIN. […]

René DANGER (1872-1954)
Président de l'UGEF avant la seconde Guerre mondiale, propriétaire de la Revue des géomètres-experts, il fut à l'initiative de la création d'une section ingénieur géomètre à l'ESTP et à celle du DPLG en 1929. Urbaniste international, il créa les "plans régulateurs de villes" ancêtres du PLU.
Raymon DANGER (1883-1954)

Il était au côté de son frère René, un des moteurs de la profession. Premier président du conseil régional de Paris (jusqu'à sa mort en 1958), il portait le numéro 1 au tableau d'inscription à l'Ordre des géomètres-experts.


René Danger, architecte art déco

Dans l’Entre-deux-guerres, l’étude des frères Danger & fils est l’un, si ce n’est le plus important cabinet de géomètres. À partir de 1912, René Danger (1872 - 1954) exerce sous le titre de géomètre - urbaniste, une activité qu’il met à profit avec son frère Raymond Danger en créant la Société des plans régulateurs des villes. Elle est dissoute en 1942. René Danger sera rejoint par son fils Paul Danger, architecte et urbaniste, et sa fille, ingénieur de l’École centrale. Pionnier de l’urbanisme, en France, il fonde l’Ordre des géomètres et professeur de topométrie tout en prodiguant les tout premiers cours d’urbanisme à l’École spéciale des travaux publics, dès 1928. Il publie en 1933, toujours en précurseur, un ouvrage intitulé « Cours d’urbanisme ». Source : Arkheia n°21

vendredi 25 novembre 2016

ATEC-TROYES : Projet d'aménagement, d'embellissement et d'extension de Troyes du cabinet géomètre-urbaniste Raymond DANGER 1926-1932

ATEC présente une conférence exceptionnelle et gratuite, mardi 13 décembre à 18 h 30 

Auditorium de la Maison du patrimoine 

à St-Julien-les-Villas- Aube

Projet d'aménagement, d'embellissement et d'extension  (P.A.E.E.) de Troyes établi
par le géomètre-urbaniste R. Danger à partir de 1926 et déclaré d'utilité publique en 1932.

Dans l’Entre-deux-guerres, l’étude des frères Danger & fils est l’un, si ce n’est le plus important cabinet de géomètres. À partir de 1912, René Danger (1872 - 1954) exerce sous le titre de géomètre - urbaniste, une activité qu’il met à profit avec son frère Raymond en créant la Société des plans régulateurs des villes. Elle est dissoute en 1942. René Danger sera rejoint par son fils Paul Danger, architecte et urbaniste, et sa fille, ingénieur de l’École centrale. Pionnier de l’urbanisme, en France, il fonde l’Ordre des géomètres et professeur de topométrie tout en prodiguant les tout premiers cours d’urbanisme à l’École spéciale des travaux publics, dès 1928. Il publie en 1933, toujours en précurseur, un ouvrage intitulé « Cours d’urbanisme »

La conférence ATEC traitera du plan d’aménagement R. DANGER.
Conférence en dehors du cycle mensuel
mardi 13 décembre 2016 à 18 h 30

Le plan d’aménagement 

de Troyes par M. R. DANGER

Conférence donnée  par MM. Jean-Claude DUMOULIN & Alexandre MELISSINOS

Notice biographique
Danger frères et fils est l'un des plus importants cabinets de géomètres de l'entre-deux-guerres.
René Danger (1872-1954) exerce en tant que géomètre-urbaniste à partir de 1912 (ancien cabinet Fosse, 1840-?).
En 1919 [ou 1923 ?] il fonde, avec son frère Raymon [sic], la Société des plans régulateurs de villes, à laquelle se joignent plus tard son fils Paul Danger (1900-1965), architecte DPLG et urbaniste, ainsi que sa fille Thérèse, ingénieur de l'Ecole centrale.
René Danger est par ailleurs fondateur de l'Ordre des géomètres et professeur de topométrie et du premier cours d'urbanisme donné à l'Ecole spéciale de travaux publics à partir de 1928. Précurseur, il publiera son "Cours d’urbanisme" dès 1933.
Raymon Danger sera également professeur de topométrie et d’urbanisme à l’Ecole spéciale de travaux publics.
Paul Danger (1900-1965), architecte et urbaniste (c'est le seul architecte de la société) est inspecteur de l'urbanisme et de l'habitation au ministère de la Construction et professeur au CNAM, et, également professeur à l'Ecole spéciale des travaux publics de 1930 à 1940.
La Société des plans régulateurs de villes est dissoute en 1942, l’ordre des architectes interdisant l’association d’un architecte avec une autre profession.
Elle a pour successeur le cabinet Marty.
[L'exactitude des renseignements ci-dessus a été confirmée en 2003 par Alain Danger, fils de Paul Danger]


vendredi 18 novembre 2016

Présentation de l'Académie Troyenne d'Etudes Cartophiles (ATEC)

                                                                                              
                           Présentation de l'Académie Troyenne d'Etudes Cartophiles (ATEC)
L’Académie troyenne d’études cartophiles a été fondée en 1990 par trois collectionneurs passionnés d’histoire locale : Claude BERISE, Dany PEUCHOT et Jacques Roland FOURNIER, qui se sont réunis pour fonder une association d’un genre nouveau dans le monde des collectionneurs de cartes postales anciennes.

« L'important avec les cartes postales, c'est de raconter l'histoire qu'il y a derrière chacune d’elles, de les faire parler… ».

Pendant 15 ans l’académie cartophile se réunissait en privé dans l’Hôtel de Marisy. Cet hôtel remarquable fut mis à sa disposition par la municipalité troyenne. Les réunions consistaient à étudier les cartes postales des collections constituées. La quinzaine de membres partageaient leurs découvertes et effectuaient des présentations d’études qu’ils conduisaient autour de l’objet carte postale ancienne.

Depuis 2006, l’ATEC est ouverte au public un samedi par mois. Généralement le troisième samedi.
Les membres et parfois des intervenants extérieurs sollicités donnent une conférence gratuite en entrée libre dans l’auditorium de la Maison du patrimoine à St-Julien-les-Villas où ils exposent et commentent des sujets très variés.

De nombreuses conférences sont reprises dans une brochure. Ce qui permet d’emporter avec soi le texte et la représentation des illustrations projetées avec le montage audiovisuel. 50 pages, couverture quadrichromie, vendue 10 €. Ce qui constitue les ressources de l’académie. Une centaine de brochures différentes disponibles à la vente.

Les conférences ont pour thèmes des faits historiques locaux ou nationaux. La « petite » histoire qui fait la « grande » histoire. L’objectif étant de présenter et de préserver des sujets d’histoire et des connaissances peu connues ou oubliées.

Les conférences diaporama informatique offrent au public une distraction enrichissante. Elles apportent sur le Grand Troyes un lieu de connaissance, de partage et d’enrichissement. 

Les membres de l’académie (entre trente et quarante) sont tous des bénévoles férus de cartes postales anciennes et d’histoire locale. Pour la plupart retraités, ils consacrent beaucoup de leur temps à la recherche historique dans les fonds d’archives. Les membres de l’académie donnent aussi des conférences extérieures lorsqu’ils sont sollicités et parfois des cours de cartophilie aux collégiens.

Précisons que l’Académie troyenne d’études cartophiles (ATEC) a 26 ans d’âge et qu’elle accueille tous ceux qui s’intéressent à ces sujets, aux monographies communales et au patrimoine immatériel, cartes postales, vieux papiers etc.

L’ATEC fait œuvre patrimoniale : « L’ambition de l’ATEC est de préserver le passé dans le présent pour les générations futures. »


Presse : Le magazine privilégié du monde cartophile est CP MAG : http://www.cartes-postales-magazine.fr/ 6 numéros par an - Format A4, abonnez-vous !

samedi 12 novembre 2016

ATEC-TROYES, Ville-sous-la-Ferté, berceau du mètre en bois, conférence

Ne manquez pas notre conférence sur les Mètres en bois.

samedi 19 novembre


Rentrée du personnel à l’usine de fabrication de mètres «  SCHOEPS - BOURLIER
La Révolution française porta bien son nom dans le domaine des Poids et Mesures. Ville-sous-la-Ferté en tira une spécialité peu répandue : la fabrication des mètres en bois. La Révolution industrielle apporta ses avancées et ses machines. Modeste mais pleine de technicité, cette industrie dut lutter âprement pour sa survie contre la concurrence, pour conserver un travail à une population laborieuse et courageuse.
Une page se tourne. Elle avait été écrite avec l'amour du métier. Contrairement à bien d'autres qui sombrent dans l'oubli, elle subsistera dans la mémoire de tous grâce au travail de passionnés qui lui redonnent ses lettres de noblesse.
Qu'ils en soient ici remerciés.
"N’usez que de mètres ou de décimètres de bois,
vous assurerez à la forêt française un débouché
et le pain quotidien de bons ouvriers aubois".
(F. Patour dans l’Indépendant de l’Aube de 1954 ).

ecomusee-metres-bois

vendredi 11 novembre 2016





Fête du train 2016

Contenu de la page : Fête du train - 12e Edition

A découvrir tout au long de la manifestation

Vendredi 11, samedi 12 et dimanche 13 novembre 2016 de 10h à 19h
Venez découvrir le monde fascinant du chemin de fer.
Modélisme ferroviaire : Echelle G, N, circuit automatisé des rotondes, ...
Dans une ambiance ludique et conviviale de nombreuses maquettes de réseaux ferrés vous sont présentées.
Le samedi 12 novembre 2016 à 15h - Conférence de M. Gilles SAUTOT avec la participation de Arnaud DEGOIS et Jean-Pierre MULLER. "Le fonctionnement technique et administratif du dépôt de Troyes-Preize dans l’entre-deux guerres"
Gilles en conférence nous entretient du dépôt et de l'activité des hommes et des machines.
----------------------------------------------------
Mise en place de la projection à côté de la maquette des rotondes du dépôt.
Le dimanche 13 novembre 2016 à 15h - Conférence de M. Jacques FOURNIER. "Entreprise Paul FROT, chemin de la voie du four à La Chapelle Saint-Luc"
Le dimanche 13 novembre 2016 à 15h - Conférence de M. Jacques FOURNIER (ATEC) :

"Entreprise Paul FROT, chemin de la voie du four à


 La Chapelle Saint-Luc"

Rappel et présentation de l'entreprise de Travaux Publics Paul FROT qui avait emporté le marché de remise en état de la plateforme des rails détruite suite aux bombardements du dépôt de chemin de fer de Preize-St-Luc, en mai 1944. Elle occupait un terrain situé sur l'ancien chemin rural n° 4 dit Voie du Four – Terrain de l'entreprise Paul FROT, qui bizarrement est toujours disponible et en friche depuis la création de la zone industrielle sur ex RN 19.
020 Corpet-Louvet - FROT 25 restaurée
1927 : Paul Frot : L'entrepreneur Paul Frot dirige une société de travaux publics située à La Chapelle Saint Luc près de Troyes (10) et utilise de nombreuses locomotives à voie étroite sur ses chantiers. Il commande ainsi plusieurs séries de machines à la société Corpet-Louvet. On retrouve notamment des 040 et des 020. Ces machines possèdent de petites roues, une situation idéale pour les tâches auxquelles elles sont destinées. Construite en 1927 à La Courneuve chez Corpet Louvet sous le numéro 1672, la n°25  dite la "verte"  fait partie d'un lot de machines identiques livrées à l'entrepreneur Paul Frot.

samedi 29 octobre 2016

ATEC à la Fête du train - 11, 12 & 13 novembre 2016 CHAPELLE St-LUC Aube

Fête du train - 12e Edition
Le musée de l’ancienne malterie de Champagne est situé à proximité de l’ancien dépôt ferroviaire de la Chapelle Saint-Luc. C’est dans ce cadre historique, cœur du réseau ferroviaire de l’agglomération troyenne, que se tient, pour la douzième année consécutive, la Fête du Train.
A découvrir tout au long de la manifestation
Vendredi 11, samedi 12 et dimanche 13 novembre 2016 de 10h à 19h
Venez découvrir le monde fascinant du chemin de fer. Modélisme ferroviaire : Echelle G, N, circuit automatisé des rotondes. Dans une ambiance ludique et conviviale de nombreuses maquettes de réseaux ferrés vous sont présentées.
Le samedi 12 novembre 2016 à 15h - Conférence de M. Gilles SAUTOT avec la participation de Arnaud DEGOIS et Jean-Pierre MULLER. "Le fonctionnement technique et administratif du dépôt de Troyes-Preize dans l’entre-deux guerres"
Le dimanche 13 novembre 2016 à 15h - Conférence de M. Jacques FOURNIER (ATEC) :
"Entreprise Paul FROT, chemin de la voie du four à La Chapelle Saint-Luc"
Rappel et présentation de l'entreprise de Travaux Publics Paul FROT qui avait emporté le marché de remise en état de la plateforme des rails détruite suite aux bombardements du dépôt de chemin de fer de Preize-St-Luc, en mai 1944.

Elle occupait un terrain situé sur l'ancien chemin rural n° 4 dit Voie du Four – Terrain de l'entreprise Paul FROT, qui bizarrement est toujours disponible et en friche depuis la création de la zone industrielle sur ex RN 19.

020 Corpet-Louvet - FROT 25 restaurée
1927 : Paul FrotL'entrepreneur Paul Frot dirige une société de travaux publics située à La Chapelle Saint Luc près de Troyes (10) et utilise de nombreuses locomotives à voie étroite sur ses chantiers. Il commande ainsi plusieurs séries de machines à la société Corpet-Louvet. On retrouve notamment des 040 et des 020. Ces machines possèdent de petites roues, une situation idéale pour les tâches auxquelles elles sont destinées. Construite en 1927 à La Courneuve chez Corpet Louvet sous le numéro 1672, la n°25  dite la "verte"  fait partie d'un lot de machines identiques livrées à l'entrepreneur Paul Frot.

vendredi 28 octobre 2016

L'ATEC-TROYES à la Bourse de GYE du 30 octobre 2016

L'ATEC sera présente à la Bourse de GYE du 30 octobre 2016
10250GYE SUR SEINE

Dimanche 30 Octobre 2016
Salle des Fêtes
Rue du Moulin Salle des Fetes
8h30à17h30

Salon Multicollections
Organisé par : Coeur de gyé
• Moins de 50 exposants
• Entrée 2€
• Prix visiteur : 2€

dimanche 23 octobre 2016

Conférence ATEC-TROYES Ville-sous-la-Ferté, berceau du mètre en bois par Gérard LAILLET

La Révolution française porta bien son nom dans le domaine des Poids et Mesures. Ville-sous-la-Ferté en tira une spécialité peu répandue : la fabrication des mètres en bois. La Révolution industrielle apporta ses avancées et ses machines. Modeste mais pleine de technicité, cette industrie dut lutter âprement pour sa survie contre la concurrence, pour conserver un travail à une population laborieuse et courageuse.
Une page se tourne. Elle avait été écrite avec l'amour du métier. Contrairement à bien d'autres qui sombrent dans l'oubli, elle subsistera dans la mémoire de tous grâce au travail de passionnés qui lui redonnent ses lettres de noblesse.
Qu'ils en soient ici remerciés.

"N’usez que de mètres ou de décimètres de bois,
vous assurerez à la forêt française un débouché
et le pain quotidien de bons ouvriers aubois".
(F. Patour dans l’Indépendant de l’Aube de 1954 ).


samedi 22 octobre 2016

vendredi 21 octobre 2016

L'ATEC Fêtes du Champagne 1921 - CHAMPAGNE DAY 2016


Les membres de l'ATEC ont fêté CHAMPAGNE DAY 
avec un peu d'avance. La conférence de 
Marie-France en fut le bon prétexte.





mardi 11 octobre 2016

ATEC-TROYES conférence : Les Fêtes du champagne de 1921, Auditorium du Grand Troyes, 15 octobre 2016 à 16 H 00

Marie-France SOLIGNAC vous présente LES FÊTES du CHAMPAGNE 1921
ne manquez pas notre prochaine conférence


 "Le conflit entre la Marne et l'Aube ne s'arrêta pas avec la loi de 1919. Il reprit de chicanes en procès. Il fallut attendre 10 ans après la célèbre révolte des vignerons pour que les arrondissements concernés puissent envisager des réjouissances à la hauteur de leur bon droit.
D'abord en mars à Bar-sur-Aube, sous l'impulsion du courageux Gaston Cheq puis à Bar-sur-Seine, en septembre, les villages viticoles eurent à cœur de concevoir des festivités inoubliables.
La presse locale se mit à la disposition des comités, tout comme les éditeurs de cartes postales qui gardèrent le souvenir de ces journées intenses.
Venez feuilleter l'album-souvenir de la Victoire telle que la vécurent les "Braves Gars".

jeudi 22 septembre 2016

ATEC-TROYES Jean LEFEVRE : Le Maquis de Saint-Mards en conférence, le 24 septembre 2016


Le monument aux morts du Maquis (sculpteur  Renard)

ATEC-TROYES, conférence le 24 septembre 2016 : Le Maquis de St-Mards-en-Othe et les maquisards du Bois de l'Alleu par Jean Lefevre

Notre prochaine séance
Le Maquis de St-Mards-en-Othe
et les maquisards du Bois de l'Alleu
par Jean Lefevre

           Jean Lefèvre nous racontera l’histoire originale de ce maquis, né du regroupement final de plusieurs organisations combattantes. Malgré l’inconfort et le manque d’eau, situé en pleine forêt d’Othe, à l’écart de villes importantes, le lieu présente de multiples avantages : terrain boisé et accidenté, soutien de la population acquise à la Résistance.
Partagez ce bel hommage au courage de ces Résistants, chefs et patriotes, à leur vie quotidienne difficile et au sacrifice suprême de 27 d’entre eux, afin que leur souvenir perdure dans la mémoire des générations futures.
Suivez le "Chemin de la Mémoire".