vendredi 14 mars 2014

L’Atec Troyes, la Grande Guerre Sauveur Brunclair, auteur d’une série de CPA sur les débuts du conflit à Troyes.


Saint-Julien-les-Villas - SAMEDI 15 MARS - 
L’Atec poursuit son cycle sur la Grande Guerre par un arrêt sur Sauveur Brunclair, auteur d’une série sur les débuts du conflit à Troyes.




L’Académie troyenne d’études cartophiles (Atec) apporte sa contribution à la commémoration du centenaire du début de la Grande Guerre par un cycle d’une dizaine de communications publiques qui a débuté le 15 février dernier avec « La guerre du papier » – entendez la propagande !
Marie-France Solignac reprend la main samedi à 16 h à la Maison du patrimoine avec une recherche qui intéresse plus particulièrement l’univers cartophile : un éditeur troyen de cartes postales et ses éditions dans les premiers temps du conflit.
«  Sauveur Brunclair a fixé dans une série numérotée, selon une habitude de l’époque, les débuts de la Première Guerre mondiale à Troyes, explique Marie-France Solignac. Les clichés, pris entre août et novembre 1914, marquent quelques épisodes de la vie de la ville. Celle-ci, située dans la zone des armées mais légèrement éloignée des zones de combat, affronte vaillamment les difficultés liées au quotidien…  »

Entre esprit revanchard et peur de l’avenir

Le travail de l’historienne locale a consisté à étudier finement la série et à conforter les informations qu’elle apporte aux archives conservées et naturellement aux informations apportées par la presse locale, notamment La Tribune de l’Aube et Le Petit Troyen. En résulte une évocation vivante du Troyes et des Troyens durant «  cette période troublée  ».
Exemple, cette carte poste du 1er août 1914, prise devant l’hôtel de ville de Troyes et qui montre un attroupement. «  L’anxiété est grande et les cœurs battent à l’unisson pour la revanche…  », explique-t-elle. Ou cette autre plus marquante encore qui montre la voiture d’une crémière prise d’assaut par des Troyens à son arrivée au marché le 14 août 1914. Cette liberté de dire sera très vite muselée par la censure, raison de guerre oblige.
À savoir
«1914: Les cartes de Sauveur Brunclair racontent le début de la Grande Guerre à Troyes»,
par Marie-France Solignac dans le cadre des séances publiques mensuelles de l’Académie troyenne d’études cartophiles (Atec).
Samedi 15 mars, à 16 h, à l’auditorium de la Maison du patrimoine du Grand Troyes à Saint-Julien-les-Villas.
Entrée libre.
Prochain rendez-vous: samedi 12 avril: «L’action du Dr.Bailleul, aux Jacobins – Hôpital complémentaire nº 2», par Denise Levain-Chaput et Jacques Fournier.
J.-M. VAN HOUTTE
publié par l'EST-ECLAIR

Aucun commentaire: