lundi 18 décembre 2017

ATEC-TROYES, Marchés à la carte

 La Cartophilie est une science que l'on peut rattacher à la sociologie et à l'anthropologie. 
Marchés à la carte
Les marchés publics sont fascinants. Où que l'on soit dans le monde, ils méritent qu’on leur réserve une visite privilégiée. En une simple balade à travers les étals, nous découvrons spontanément et généreusement l'âme, l'art de vivre et les traditions du pays. Dans une atmosphère conviviale et authentique, tous nos sens sont sollicités et stimulés. Notre province n 'a pas échappé à cette tradition séculaire des marchés publics, héritiers des grandes Foires de Champagne. Dès le moyen âge, ils se sont installés dans les plus grands centres urbains. Des cartes postales sont consacrées aux marchés publics depuis plus de 120 ans. Les éditeurs de cartes postales illustrées n 'ont pas tardé à choisir ces lieux hautement colorés et pittoresques pour illustrer des cartes d'une incroyable diversité, qui constituent en elles-mêmes un témoignage souvent émouvant du mode de vie de nos grands-parents et une source intéressante d'informations sur les plans culturel, anthropologique, architectural, économique ou sociologique. 
Les cartes que nous vous proposons illustrent des marchés de l’Aube tels qu’ils existaient durant la période dite de l'âge d'or de la carte postale, soit dans le premier quart du XX siècle. Toutes les cartes présentées ici proviennent de ma collection personnelle informatisée.
Au début du XXe siècle, la plupart des villes et bourgs avaient leur marché public qui animait et rythmait le fil des jours et des saisons. Installé sur une place où pouvaient stationner charrettes, voiture et chevaux, il permettait aux gens de la campagne d'offrir leurs produits frais une ou deux fois par semaine. Inspiré de Girardville, S. (2003). Marchés à la carte. Continuité Québec


Aucun commentaire: