Annonces Conférences second semestre 2018

Conférence du 22 septembre 2018

Les clés, renom de Troyes 
Avec les 1ères machines à vapeur le XIX° voit l’avènement d’une industrie naissante, et en 1864, sont fondés les Ets Bresson-Vachette, rue des Tauxelles. 
En 1865, l'entreprise prend le nom de Vachette frères. 

En 1912, Vachette déménage rue de la paix. En 1981 : Vachette ouvre un site à Sainte-Savine. En 1988, Vachette est rachetée par Poliet, filiale de Saint-Gobain. En 1993, Vachette cède la fabrication des serrures pour l'automobile pour se concentrer sur celles pour le bâtiment. En 1997, Poliet vend Vachette au groupe suédois Assa Abloy. 2009 : La production est transférée à Sainte-Savine. 2010, Vachette devient Assa Abloy Aube Anjou, suite à la fusion de l'entreprise troyenne avec Bezault, situé à Angers. Suite à vette fusion, Vachette ne devient plus que la marque de l'entreprise.

      Aujourd’hui, Vachette est  leader français des systèmes de fermeture et de sécurité, entreprise qui porte le renom de Troyes dans le monde entier.
Vachette fabrique :
-      des serrures à larder mono point,
-      des serrures multipoints,
-      des serrures en applique,
-      des serrures carénées multipoints de haute sûreté et  électronique,     
-      des ferme-porte,
-      des verrous de haute sûreté,
-      des cadenas,
-      des serrures de meubles...
La production annuelle est actuellement de :
-      10 millions de clés,
-       2 millions de serrures,
-       30 millions de ressorts,
-       500 mille verrous...
Vachette :
-       emboutit chaque année 2.300 tonnes d’acier,
-       fond et moule 600 tonnes d’alliage,
-       usine et traite 800 tonnes de laiton...
 Enfin, le système Radial est le fleuron de la gamme des cylindres de haute sûreté Vachette, basé sur une technologie très avancée en matière de sécurité.

Protégé par des brevets rendant illégale la reproduction des clés hors des usines Vachette, le système Radial est l’aboutissement d’une nouvelle génération de cylindres de haute sûreté répondant à des normes de plus en plus sévères.

Vachette exporte dans le monde entier : Le 11 mars 2011, lors de l’inauguration de ses nouveaux locaux au Parc du Grand Troyes les officiels ont souligné : " l’implication d’une entreprise qui fait partie de l’incarnation industrielle de Troyes au même titre qu’Airbus ou Peugeot dans d’autres villes ! ".    

Troyens, soyons fiers de notre ville qui conserve de telles entreprises où des milliers de Troyens ont travaillé, travaillent et espérons-le, travailleront longtemps encore ! (plus de 550 salariés en 2011).

Synthèse historique par Jacques Schweitzer
~~~oooOooo~~~

Conférence du 20 octobre 2018

Passionné de patrimoine local et de son histoire, Dany Peuchot, notre conférencier, a parcouru le département de l'Aube qui compte plus de 430 communes. 
Les monuments commémoratifs de chacune d'entre elles ont été photographiés et plus particulièrement, lorsqu'ils étaient admirablement fleuris et pavoisés.

- Qui a construit tous ces monuments ?
- Qui a participé à leur inauguration ?

En les observant de plus près, bien des questions lui sont venues à l'esprit et, pour en apprendre davantage, celles-ci l'ont incité à consulter divers fonds détenus par les Archives départementales de l'Aube, en particulier la presse locale de l'époque, ce qui lui a permis de découvrir et de lire des comptes rendus contemporains de leur inauguration, tous aussi enrichissants les uns que les autres.

Ensuite, le dépouillement attentif et systématique des dossiers communaux concernant les monuments aux morts, l'ont renseigné sur le nom de chacun des maires en exercice, sur le nombre des disparus au combat, sur les noms des entrepreneurs et artisans qui ont construit ces monuments et sur tout ce qui a contribué à leur érection.
L'envie d'approfondir ses recherches l'a conduit alors à pousser et à franchir les portes des mairies et celles des églises en vue de dresser un inventaire des plaques commémoratives, des diplômes, des tableaux retraçant des épisodes de la guerre.

En ces lieux, l'accueil de la part des maires, des personnels communaux et des personnes responsables de l'ouverture et de la fermeture des portes des églises fut toujours excellent.

Les monuments et les plaques commémoratives recensés dans le département de l'Aube, alors érigés et installés à la mémoire des soldats morts ou disparus durant la Première Guerre mondiale, sont présents dans 441 de ses 446 communes. La plupart d'entre eux et d'entre elles ont été conçus, réalisés et inaugurés entre les années 1921 et 1923 pour rendre hommage à environ 10 400 jeunes hommes que notre département a perdus durant la guerre de 1914-1918. Parmi ceux-ci figurent 2 891 Troyens, selon : L'Express de l'Aube du 2 Novembre 1926.
Malgré toutes les recherches effectuées, il est bien entendu que l'inventaire des éléments ayant trait à tous les monuments aux morts visités ne peut prétendre à l'exhaustivité.

Tous ces renseignements, enfin réunis, ont permis la réalisation d'un ouvrage de près de 450 pages dans lequel on trouvera les photographies de tous ces monuments et plaques commémoratives, dédiés à la mémoire des soldats tués lors de la Grande Guerre.

Il y a quelques années, Dany Peuchot avait déjà entrepris une telle opération sur les lavoirs de l'Aube et l'édition d'un ouvrage les concernant.

Aucun commentaire: